Jack Jeffrey et Bernadette Phan

flogo

Heures d'ouverture de la galerie :
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Galerie du Tableau

item2
item2 item2 item2
item2

Diem Perdidi est une association créée en 1990 et dont l’objet est " la promotion des artistes plasticiens de la Région Provence Alpes Côte d’Azur ".

Depuis 1991 Diem Perdidi gère la Galerie du Tableau, rue Sylvabelle, à Marseille.

C’est un petit espace agrandi par le temps. En proposant un artiste par mois, la Galerie du Tableau, n’aurait pu en vingt-deux ans n’en proposer que deux cents.

Pour l’heure ce sont deux mille expositions et plus qui ont eu lieu.

Le 17 décembre 1990, un " microbe " de Max Ernst était proposé pour l’inauguration. Une épidémie s’est, ce jour-là, déclarée.

Dans cette galerie sont exposées des oeuvres d’art contemporain avec cette singularité que les expositions se déroulent selon un rythme bimensuel. Autrement dit un lundi sur deux a lieu un vernissage. Ainsi plus de 2000 artistes, pour la plupart de la Région PACA, ont pu présenter leurs travaux à la Galerie du Tableau.

Outre cette activité régulière, Diem Perdidi organise des manifestations qui permettent des échanges internationaux : Il s’agit alors soit de permettre aux artistes de la Région d’exposer à l’étranger, soit d’organiser l’accueil d’artistes étrangers dans la Région PACA.

Diem Perdidi

Bruno Theron : exposition du 25 mai au 13 juin 2015

 

Le processus de mon travail s’est construit et développé à partir de toutes mes recherches.

C'est évidemment une réflexion sur les limites de la peinture au sens propre comme au figuré. Sur l'espace de la toile, ses bords, ses côtés donc ses limites. Une réflexion sur les horizontales et les verticales de la pièce.

La méthode d'impression induit l'évocation et non plus l'expression directe, évocation du geste, de la mémoire du geste, de la trace, de ce qui déborde, indirectement, de façon distanciée, sans les maladresses et sans le pathos du geste direct.

Réflexion sur ce qui est visible/invisible sur l'absence/présence.

Mise en évidence d'un "diagramme manuel".

Il y a également toute une réflexion autour du nombre d’or, utilisé comme contrainte et comme base dans l’élaboration des lignes.

Le concept de la trace est important ici. L'idée d'image, image miroir, de représentation. D’impression, d’empreinte, de reproductibilité.

 

FreeCounter