Jack Jeffrey et Bernadette Phan

flogo

Heures d'ouverture de la galerie :
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Galerie du Tableau

item2
item2 item2 item2
item2

Diem Perdidi est une association créée en 1990 et dont l’objet est " la promotion des artistes plasticiens de la Région Provence Alpes Côte d’Azur ".

Depuis 1991 Diem Perdidi gère la Galerie du Tableau, rue Sylvabelle, à Marseille.

C’est un petit espace agrandi par le temps. En proposant un artiste par mois, la Galerie du Tableau, n’aurait pu en vingt-deux ans n’en proposer que deux cents.

Pour l’heure ce sont deux mille expositions et plus qui ont eu lieu.

Le 17 décembre 1990, un " microbe " de Max Ernst était proposé pour l’inauguration. Une épidémie s’est, ce jour-là, déclarée.

Dans cette galerie sont exposées des oeuvres d’art contemporain avec cette singularité que les expositions se déroulent selon un rythme bimensuel. Autrement dit un lundi sur deux a lieu un vernissage. Ainsi plus de 2000 artistes, pour la plupart de la Région PACA, ont pu présenter leurs travaux à la Galerie du Tableau.

Outre cette activité régulière, Diem Perdidi organise des manifestations qui permettent des échanges internationaux : Il s’agit alors soit de permettre aux artistes de la Région d’exposer à l’étranger, soit d’organiser l’accueil d’artistes étrangers dans la Région PACA.

Diem Perdidi

Add to Google

Emilie Lasmartres : exposition du 27 octobre au 08 novembre 2014

Ce travail, dit cartographique, est généralement déterminé ou prédéterminé. Reprenant depuis quelques années ces codes, je développe un système graphique croisant bien souvent d'autres pistes de recherches qui interrogent et initient de nouvelles représentations confrontant fictions et réalités à travers une trame très présente.
Me concentrant sur l'exploration de l'espace et du temps, j'archive via un langage radical et total une mémoire subjective sous la forme de cartes géographiques ou topographiques. Ce support d'interventions 2D et 3D est le terrain d'une enquête objectivant à une vision constructiviste et autoréflexive. Dans une simplification des données, ici l'expérience, je tend vers une proposition cohérente dont la compréhension doit être rapide et efficace afin d'établir une représentation de l'espace, d'un territoire.
Territory#A.31.R nous soumet un paysage de souvenirs. A travers un parcours graphique et discret, ces cartes mentales évoquent des formes plus ou moins évidentes qui suggèrent des souvenirs plus ou moins ancrés dans une mémoire.

FreeCounter