Galerie du Tableau

bannerbas
bannerbas bannerbas bannerbas
bannerbas

Pendant vingt-cinq ans, la Galerie du Tableau s'est investie dans la promotion des jeunes artistes de la région. Elle a également, par échanges successifs avec des correspondants étrangers, su tisser des liens durables avec des créateurs venus parfois de fort loin (Japon, Chine, Canada, Etats-Unis…). Ces échanges ont permis à des plasticiens locaux des expositions hors frontières dont certaines ont eu un certain retentissement.
Plus de mille vernissages attestent à Marseille d'une assiduité à faire découvrir des artistes en devenir. Nous avons présenté, rue Sylvabelle, pas moins de six “Villa Médicis“ avant qu'ils n'obtiennent cette distinction. Leur ainés nous ont aidé à crédibiliser l'aventure; ce sont eux qui ont permis qu'une génération suive et soit consacrée à son tour.
L'exposition qui s'ouvre démontre, si besoin était, que la reconnaissance passe par la constance. Encore une fois, le choix des artistes laisse apparaître des différences d'âge et de notoriété, beaucoup manquent ici, nous avons voulu mettre l'accent sur les acteurs des échanges avec les pays étrangers.
Nous sommes conscients d'avoir réussi, avec l'aide des institutions locales, à faire vivre en province un espace qui ne trouve pas d'équivalence ailleurs. Qu'il me soit permis de remercier André et Catherine Coudert ainsi que Jean-François Roux qui m'offrent, à mon tour, un lieu pour cette exposition, la jeune galerie Saint Laurent à qui je souhaite la même pérennité que celle de la Galerie du Tableau.

Artistes :

Amandine Alessandra, Jean-Marc Andrieu, Georges Autard, Matthieu Abonnenc, Gilles Barbier, Jean Bellissen, Myriam Bornand, Katia Bourdarel, Valérie Bourdel, Leila Brett, Françoise Buadas, Bill Burns, Tom Burrows, Jean-Jacques Ceccarelli, Virginie Chochoy, Frédéric Clavère, Jean-François Coadou, Roberto Comini, Gilles Constancin, Dan Perjovschi, Claire Dantzer, Francis De Hita, Monique Deregibus, Nicolas Desplat, Erik Dietman, Anke Doberauer, Gerhard Doehler, Alain Domagala, Mickael Dorner, Philippe Droguet, Caroline Duchatelet, Gérard Fabre, Mounir Fatmi, Francisco Finizio, Jacques Flêchemuller, Gerlinde Frommherz, Laurent Galland, Anne Valérie Gasc, Yifat Gat, Anna Gaume, Alexandre Gérard, Gérard Giachi, Xavier Girard, Guy Giraud, Liliane Giraudon, Francis Gomila, Goria, Maïla Gracia, Sonia Grdvic, Juro Grau, Anthony Gripon, Michele Guido, Georges Guye, Claude Horstmann, Bertrand Ivanoff, Christian Jaccard, Jack Jeffrey, Joël Kermarrec, Carlos Kusnir, Kamel Khélif, Piotr Klemensiewicz, Tei Kobayashi, Izabella Kowalczyk, Faouzi Laatiris, Jean Laube, Jérôme Le Goff, Cynthia Lemesle & Jean-Philippe Roubaud, Stephane Le Mercier, Jochem Lempert, Claire Lesteven, Guy Limone, Zhang Lun, Marion Mahu, Christophe Martin, Claire Maugeais, Mourad Messoubeur, Patrick Michault, Mijares, Ottonella Mocellin et Nicola Pellegrini, Sabine Mohr, Moon Pil Shim, Ingrid Mourreau, Pascal Navarro, Matthias Olmeta, Jean-Pierre Ostende, Yazid Oulab, Hervé Paraponaris, Eric Pasquiou, Raphaëlle Paupert-Borne, Clara Perreaut, Bruno Perramant, Didier Petit, Richard Petit, Guillaume Pinard, Augustin Pineau, Denis Prunier, Claude Queyrel, Nika Radic, Sandrine Raquin, Attila Rath Geber, Emmanuel Régent, Sylvie Reno, Thomas Rieck, Véronique Rizzo, Alexandre Roche, Bruno Perramant, Lionel Sabatte, Alain Sauvan, Cécile Savelli, Marco Maria Giuseppe Scifo, Sylvia Schultes, Julien Ségard, Laurent Septier, Wanda Skonieczny, Pascale Stauth, Youssef Tabti, Gérard Traquandi, Wilson Trouvé, Sophie Urbani, Nicolas Valabrègue, Arnaud Vasseux, Claude Viallat, Isabelle Viallat, Jacques Villeglé, Ian Wallace, Richard Whitlock, Stephen Wilks, Alun Williams, June Yun, Cristof Yvoré, Hai Zhang

logosupervues

LA GALERIE DU TABLEAU PRÉSENTE ATTILA RATH GEBER À SUPERVUES 2014

"L’hôtel est communément un lieu de passage, un lieu d’étape. Dans l’imaginaire collectif, c’est un ailleurs, un lieu extra-ordinaire, cadre idéal de fictions. Si le cinéma et la littérature ont pu en traiter le potentiel dramaturgique, les artistes sont également nombreux à avoir explorer les mythes sous-jacents qu’il incarne, et ce depuis le début du XIXe siècle. De sujet pour les peintres, l’hôtel est devenu objet de propositions artistiques pour les artistes contemporains.

Aujourd’hui, les hôtels n’accueillent plus seulement des visiteurs ou des artistes de passage, ils ouvrent leurs espaces publics et privés à la création, éphémère ou pérenne, s’associent aux plus grands événements de l’art contemporain. Supervues ne procède pas de cette dernière dynamique, dans la mesure où il est l’événement, il est l’hôte par et avec excellence, une petite surface de l’art contemporain, à dimension humaine, inscrit dans un rapport de proximité. Hôteliers et amateurs d’art, Laurence et Jean- Baptiste Gurly, se sont entourés dès le début de cette aventure de collectionneurs et d’artistes pour créer de manière collective un rendez-vous professionnel, de qualité et convivial.

L’hôtel Burrhus, hôtel atypique au coeur de Vaison-la-Romaine, est doté de 35 chambres, chacune d’entre elles possédant des dimensions, un mobilier et une atmosphère unique. Depuis 2007, le second week-end de décembre, l’hôtel Burrhus invite des institutions, centres d’art, lieux d’art contemporain, galeries, à réfléchir et à participer à la programmation de Supervues en proposant à un artiste d’investir l’une des chambres de l’hôtel. Investir une chambre, tirée au sort, avec ses oeuvres, installations conçues spécialement pour l’événement, voire des performances. L’habiter, vivre pendant trois jours parmi sa propre création, au contact des artistes voisins, tout en étant le médiateur de son propre travail pour un public toujours plus curieux et nombreux avec près de 1200 visiteurs lors de l’édition 2013. Au dernier étage, l’appartement accueille une sélection d’oeuvres d’un collectionneur. La manifestation est ponctuée de temps forts (performances, projections, concerts) et de parcours proposés par des complices de toujours : collectionneurs, galeristes, artistes. C’est une expérience empreinte de générosité, où les maître-mots restent le partage et la rencontre, à laquelle les artistes et les visiteurs sont invités à prendre part."

Diane Pigeau, 2014